À propos

pitounes live

LES PITOUNES ce sont trois musiciens qui, par la chanson, font circuler la parole vivante de Gérald Godin.

Stéphane Perron – chant, guitare, composition

Patrick-Guy Desjardins – guitare, composition

Éric Normand – basse, voix, composition

contact: brasderic@gmail.com

(press kit à venir)

Les Pitounes. fondées à Rimouski en 2004 à l’initiative de Stéphane Perron qui avait déjà dans son cartable quelques compositions originales sur des textes de Gérald Godin.
Avec : Patrick-Guy Desjardins à la guitare et Éric Normand à la basse.
Nous trouvions la belle langue orale de Godin propice à la chanson, au folk, et antidote au français internationale qu’on entendait à la radio.
Un premier démo de 4 pièces en 2005.
8 ans plus tard, c’est avec plus de 30 compositions / adaptations signées par les trois membres que nous allons en studio (un chalet) pour deux courtes journées de prises de son. Tout est joué live, sans tricheries, en toute simplicité.
c’est ensuite qu’ÉRIC s’est
mis suis mis aux manettes pour réaliser cet album – trouver le son, l’ordre, le propos….
Entre temps, Miron, Giguère et Péloquin ont subit le même traitement par des artistes plus établis.
Los Anos Locos s’est imposé comme premier extrait suite au printemps Érable.

Biographie

Le poète Gérald Godin est d’abord journaliste au Nouvelliste (de 1958 à 1963). Il s’établit ensuite à Montréal où il est longtemps recherchiste à Radio-Canada. Il travaille aussi pour le magazine Maclean de 1963 à 1969. Il travaille pour Québec-Presse à titre de directeur de l’information de 1969 à 1973 puis comme directeur général intérimaire à partir de 1973 jusqu’en 1974. Godin est victime des arrestations arbitraires pendant la crise d’octobre 1970.

Il enseigne à l’UQAM à titre de chargé de cours. Il quitte l’enseignement en 1976 au début de la grève des enseignants en devenant candidat du Parti québécois dans la circonscription de Mercier.

Il bat Robert Bourassa dans Mercier à l’élection de 1976; il est à partir de 1979 adjoint parlementaire du ministre des affaires culturelles puis du ministre de la justice avant de devenir ministre de l’immigration en 1980. Réélu en avril 1981, il est nommé ministre des communautés culturelles et de l’immigration et membre du conseil du trésor. De 1982 à 1983, il est ministre responsable de l’application de la charte de la langue française (loi 101) avant de devenir ministre délégué aux affaires linguistiques en 1984. Réélu en 1985, il fait partie de ceux qui ont convaincu Pierre-Marc Johnson de quitter le parti et Jacques Parizeau d’y revenir.

Réélu à l’élection de 1989, il est remplacé à titre de candidat en 1994, alors qu’il continue de se battre contre un cancer au cerveau qui a raison de lui le 12 octobre de cette même année.

Il est l’amoureux de Pauline Julien pendant plus de 30 ans, soit jusqu’à son décès1.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s